« A un moment donné s’arrêter, s’interroger, faire un bilan », Arimiyao Tchagnao

« A un moment donné s’arrêter, s’interroger, faire un bilan », Arimiyao Tchagnao
Publié le : 04/05/2022 commentaire(s) (0)

Dans le cadre de la Journée mondiale de la presse, le Conseil national des patrons de presse (CONAPP) organise une “semaine de la presse'', à l’espace Agora Senghor de Lomé, au Togo, du 02 au 06 mai 2022. 

Comme partout dans le monde, la Journée mondiale de la liberté de la presse, encore appelée Journée mondiale de la presse, est célébrée le 3 mai de chaque année. 

En effet, pour le compte de l’édition de la Journée mondiale de la presse de l’année en cours, 2022, l’une des associations togolaises des responsables de presse, le Conseil national des patrons de presse (CONAPP), organise, du 02 au 06 mai 2022, une semaine de la presse. 

“Média et résilience face aux crises de l’heure” 

En marge de cet événement, le deuxième jour, le président du CONAPP, Arimiyao Tchagnao, a dit quelques mots à la presse, à propos du bien-fondé de cette nouvelle journée de la presse. “Cela fait bientôt trois ans que, lorsque nous avions célébré la 7ème édition de ce que nous appelions par le passé, “Journée portes ouvertes de la presse”, qui nous permettait d’ouvrir notre métier aux populations, c’est ensemble avec le reste des organisations, c’est ensemble avec vous que nous nous sommes entendus, pour nous lancer dans la petite aventure que nous avons appelée ‘Semaine de la presse’”, a rappelé Arimiyao Tchagnao. 

Et d’ajouter, le président du CONAPP estime qu'”il s’agissait à l’époque, oo jusqu'à aujourd'hui, pour nous, de faire en sorte que la presse se donne une semaine pour parler d’elle-même, se donne une semaine pour avoir une vision sur comment faire le travail et se rendre plus visible” 

Telle une suite logique du travail qui avait déjà été fait, le président du CONAPP lève un coin de voile sur ce qu’est l’essence de l’actualité du présent, en révélant le thème de 2022 de la Journée mondiale de la presse. “Et aujourd’hui, il s’agit pour nous de continuer l'aventure et c’est pour cela que vous allez constater que le thème général, qui est “Média et résilience face aux crises de l’heure” est un thème d’actualité”, a-t-il relevé 

*1*
Dans la foulée, Arimiyao Tchagnao a fait le zoom sur les démêlées de la presse avec l’organe régulateur qu’est la HAAC. “Vous allez constater que nous parlons aujourd’hui autour de cette table ronde, de ce qui fait que, ces dernières années, la plupart de nos confrères ont écopé des sanctions de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication”, a-t-il déploré, avant de lancer un appel pressant à l’endroit de la presse dans son ensemble. “Il ne faut pas marcher seulement, il faut à un moment donné s’arrêter, s’interroger, faire un bilan, voir ce qui va et ce qui ne pas. C’est ce que nous sommes en train de faire ce matin autour de cette table ronde.”, a-t-il conseillé. 

Pour finir, le président du CONAPP a déploré l’attitude de certains confrères qui, au lieu de travailler à l’épanouissement de la corporation, utilisent plutôt leurs énergies à saborder les acquis collectifs.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message