La commande publique n’est plus l’affaire de tous

La commande publique n’est plus l’affaire de tous
Publié le : 01/11/2021 commentaire(s) (0)


L’Université de Lomé (UL) en partenariat avec l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) et l’Ecole nationale d’administration (ENA), lance un Master professionnel en ‘’ingénierie de la commande publique ». Le partenariat a eu l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

La formation va durer deux ans et permettra au Togo de disposer de ressources humaines compétentes capables de traiter des données quantitatives et qualitatives dans le domaine des marchés publiques. 

« Dans les prévisions gouvernementales, il y a une grande part qui est consacrée à la commande publique c’est-à-dire aux achats, à la construction de route, aux fournitures de services… Tout cela mérite que des experts, des agents qui ont une compétence bien rodée en la matière puissent être au service de l’administration publique », a indiqué le professeur Kossivi Hounaké, responsable de ce nouveau Master à l’Université de Lomé.

$found_topic->topic_title_fr


Pour le Président de l’Université de Lomé, le professeur Komla Dodzi Kokoroko, rassure. « Je ne doute pas que nous serions en mesure de former des hommes de demain capables d’être des acteurs dans les prises de décisions du pays », a-t-il affirmé.

La création de ce Master rentre dans le cadre de l’avant-projet de loi relatif au marché public et au partenariat public-privé. Selon les premiers responsables de l’ARMP, cette formation est une composante essentielle de la professionnalisation de la fonction de passation des marchés publics qui se décline en trois piliers. 

D’abord, il s’agit de la création des métiers liés à la commande publique au sein de l’administration publique. Ensuite, il faut du renforcement de l’expertise en marchés publics par la mise en place des parcours de certification et de formation diplômante en marchés publics. Enfin, l’Armp va aussi vers la création d’un corps de gestionnaires de la commande publique avec des règles d’éthique et un code de déontologie.

« Nous plaçons beaucoup d’espoir en ce master qui a été conçu pour former des gestionnaires en commande publique immédiatement opérationnels dès la fin de leur formation pour faire prévaloir leurs connaissances dans les domaines des marchés publics et des Partenariats Public Privé (PPP). C’est pourquoi cette formation a été naturellement hébergée à l’Université de Lomé pour bénéficier de l’expertise de ce temple du savoir en matière académique et pédagogique. Cette tutelle sera renforcée par un accompagnement soutenu de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) et de l’ARMP », a déclaré Aftar Morou Touré, le Directeur Général de l'ARMP.

$found_topic->topic_title_fr


Autorité compétente en terme de matière publique, l’Armp nourrit donc un grand espoir de cette professionnalisation de la commande publique en ce sens que cela constitue une réponse aux dysfonctionnements relevés par les différentes missions d’évaluations de notre système de passation des marchés publics.

Rappelons que la mission d’évaluation de la gestion des finances publiques et de la responsabilité financière (PEMFAR 2016) avait relevé, entre autres, que les dossiers de consultation, l’évaluation des offres et les rapports d’évaluation sont de faible qualité. Les rapports ont également précisé que les corps de contrôle présents au niveau des autorités contractantes n’examinent pas efficacement les dossiers qui leur sont soumis, ou encore que les délais de traitement des dossiers sont trop longs, en comparaison avec les délais réglementaires.

Gabi MESSAN

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message