Le Togo obtient près de 30 millions de dollars US pour mieux contrer covid19

Le Togo obtient près de 30 millions de dollars US pour mieux contrer covid19
Publié le : 14/06/2021 commentaire(s) (0)




Le Togo a de quoi assurer encore mieux la vaccination de sa population contre le covid19 avec près de 30 millions de dollars US que lui apporte la banque mondiale. C’est l’approbation d’un financement additionnel de 25 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)* et 4.5 millions de dollars du Fond Fiduciaire pour la Préparation et la Réponse aux Urgences Sanitaires.

Voici le communiqué de la banque mondiale

WASHINGTON, 10 juin 2021 – La Banque mondiale a approuvé un financement additionnel de 25 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA)* et 4.5 millions de dollars du Fond Fiduciaire pour la Préparation et la Réponse aux Urgences Sanitaires pour aider le Togo à assurer la vaccination de sa population contre la COVID-19 et mieux répondre aux urgences de santé publique.  

Ce financement additionnel du projet de Renforcement de l’Etat de Préparation du Système et de la Réponse d’Urgence au COVID-19 permettra au Togo de renforcer le déploiement des vaccins COVID-19 et de proposer un système de santé adéquat pour la réussite de la campagne de vaccination. Il couvrira entre autres les coûts d'achat des vaccins, la mise à niveau de la chaîne du froid, le renforcement de la prestation de services pour assurer un déploiement efficace des vaccins au profit de la population cible du Plan National de Déploiement et de Vaccination contre la COVID-19 du Togo.

« Le Togo a enregistré de nombreux succès dans la gestion de la COVID-19 grâce aux mesures prises par les autorités et à un système de dépistage et de prise en charge adéquat. La vaccination permet aujourd’hui de nourrir l’espoir d’un retour plus rapide à la vie normale et d’une relance effective des activités économiques », souligne Hawa Wague, représentante résidente de la Banque mondiale pour le Togo. « Ce financement additionnel offre des ressources supplémentaires au Togo pour atteindre l’objectif de vacciner 60% au moins de sa population ». 

Le projet de Renforcement de l’Etat de Préparation du Système et de la Réponse d’Urgence au COVID-19 complète les activités mises en œuvre par le projet d'amélioration des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE). Il a permis d’augmenter les capacités de dépistage et de prise en charge des malades, à travers l’achat et l’installation d’un laboratoire mobile, la construction de centres de traitement et l’équipement en matériels médicaux de pointe. Le projet a également fourni de l’assistance technique à tous les niveaux du système de santé et a renforcé le système national de laboratoires. 

COVID-19 : l’action du Groupe de la Banque mondiale

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, le Groupe de la Banque mondiale a engagé 125 milliards de dollars pour lutter contre la crise sanitaire, économique et sociale, déployant ainsi dans des délais records la plus vaste riposte de son histoire. Ces financements aident plus de 100 pays à renforcer la préparation aux pandémies, protéger les populations pauvres et les emplois, et favoriser une relance économique respectueuse du climat. La Banque mobilise également une enveloppe de 12 milliards de dollars pour aider les pays à revenu faible et intermédiaire à assurer l'achat et la distribution de vaccins, de tests et de traitements anti-COVID.

NB : L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 76 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,6 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 21 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 61 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message