Rencontre entre enseignants et ministère de la sécurité

Rencontre entre enseignants et ministère de la sécurité
Publié le : 23/10/2021 commentaire(s) (0)


Le Colonel Messan Akobi s’est entretenu ce samedi avec les délégués syndicaux de la coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) à Lomé. « L’exercice du syndicalisme dans un contexte marqué par la montée de l’extrémisme violent » a été l’objet des discussions entre les deux parties.

Renforcer la capacité des délégués en termes de formation pour insuffler aux enseignants l’adoption des pratiques syndicales plus responsables. C’est le but du projet dénommé « Rencontre d’échanges et de formation entre les membres du bureau national et les délègues de la Cset ». Des séances de formation des délégués syndicaux sont prévues à l’intention des délégués nationaux de cette organisation syndicale pour plusieurs raisons dont la sensibilisation sur les méfaits de l’extrémisme et de la violence en matière syndicale. 

Le choix de cette thématique parmi tant d’autres s’explique par la montée de l’extrémisme violent dans l’exercice du syndicalisme dans le secteur de l’éducation fait ressortir la nécessité de s’employer à résoudre les causes profondes du phénomène. Ceci aura le mérite de consolider durablement l’apaisement tant recherché dans le secteur éducatif.

$found_topic->topic_title_fr


« Le syndicalisme même ressemble à un jeu qui a des règles et des principes à suivre, dans le cas contraire, vous seriez en train de faire autre chose que le syndicalisme. On se rend compte davantage que les groupes extrémistes recrutent dans tous les secteurs partant des arguments qui vous feront dormir debout. Il nous faut un éveil de conscience pour nous afin que nous prenions en amont nos dispositions pour que la violence en milieu scolaire soit proscrite », a déclaré Yaovi Atsou Atcha, le porte-parole de la CSET.

Opter pour les règlements pacifiques pour le dialogue afin de trouver des solutions inclusives. C’est l’essentiel de la communication présentée par le Colonel Akobi suivie de questions-réponses.

$found_topic->topic_title_fr


« Par rapport aux syndicats, dans un contexte aussi troublé, l’exercice des droits syndicaux doit se faire avec beaucoup d’attention car des mouvements peuvent être récupérés par des gens à tout moment. Il faut être très prudent car une fois récupéré, les mouvements vont devenir ce à quoi l’on n’a jamais pensé et qu’on ne pourra plus gérer. Alors, il ne faut jamais prendre la violence comme le moyen d’expression comme le font les groupes extrémistes », a indiqué le secrétaire général du ministère de la sécurité et de la protection civile.
 
La situation dans la sous-région aujourd’hui est très instable et très préoccupante. Elle est marquée par l’intensification des actions des groupes armés qui ne cessent de commettre des actes au Mali, au Burkina-Faso et au Niger. 

Au plus haut sommet, le Colonel Messan Akobi a mis l’accent sur l’engagement des plus autorités du pays dans cette lutte, par la mise en place le comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV) qui a pour objectif principal de sensibiliser l’ensemble de la population sur l’imminence et la réalité de ce phénomène.

« Ce n’est pas seulement une affaire de militaires ou d’officiers ou de gendarmes, cela nous concerne tous en tant que citoyens. Même si on parle du nord du Mali, si on ne fait rien cela peut nous arriver. La situation est préoccupante et tentaculaire au point qu’aucune région n’est actuellement épargnée. La tendance de ces groupes et d’étendre leur zones d’influence ou zones d’actions au-delà des espaces qu’ils utilisent actuellement dans le Sahel », a-t-il souligné.

Deux autres thématiques ont meublé la formation à savoir le rôle de l’enseignant dans la promotion de la culture de l’excellence chez les apprenants, le rapport entre syndicats, gouvernement et patronat.

Par tous sujets, la CSET veut passer par les délégués syndicaux (courroie de transmission entre le bureau national et les enseignants à la base) pour rappeler aux enseignants leur rôle de modèle en ce qui concerne la culture de l’excellence chez l’apprenant.

La Rédaction

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message