Très révoltant, ces deux vies gratuitement perdues!

Très révoltant, ces deux vies gratuitement perdues!
Publié le : 01/11/2021 commentaire(s) (0)


Point focal du Conseil Préfectoral de la Jeunesse du Golfe, le mouvement « Jeunesse En Mission pour le Développement » réagit suite au décès de deux jeunes togolais par noyade à Aného (préfecture des Lacs). Cette organisation regrette ces deux vies perdues gratuitement, conséquence du non-respect des dispositions prises par le gouvernement. 

« Perdre si facilement la vie en tant que jeunes au nom de l’incivisme et du non-respect des consignes de son Gouvernement est révoltant et doit nous interpeler, tous! », a fait savoir ce lundi Edzodzinam Komi ALAGBO, le Président de la Jeunesse En Mission pour le Développement. 

Non seulement depuis la survenue de la pandémie l’accès à la plage est interdit, mais aussi à cause des mouvements agités des eaux, tel que prévenu depuis quelques semaines par le gouvernement. 

VOICI L'INTEGRALITÉ DU COMMUNIQUÉ RENDU PUBLIC

C’est avec une grande désolation que nous avons appris le décès de deux de nos pairs vaillants jeunes emportés par les vagues sur les côtes de l’Océan Atlantique dans la ville d’Aného, ce samedi 30 octobre 2021.

À l’analyse de cette tragédie survenue, le Président de la Jeunesse En Mission pour le Développement, point focal du Conseil Préfectoral de la Jeunesse du Golfe rappelle à ses pairs jeunes et à toutes les populations côtières à la mer notamment, les riverains, les pêcheurs et les accros à la nage que le Gouvernement, à travers les Ministères de l’Environnement et des Ressources Forestières et la Préfecture Maritime, ne cesse de multiplier des actions et des communiqués dont celui du 07 juillet 2021 qui signifie clairement « une interdiction formelle aux baignades des usagers et riverains de la côte, lesquels qui sont appelés également à faire preuve de plus de prudence pour toute autre activité nautique à proximité immédiate de la mer          due au phénomène d’agitation de cette dernière qui pourrait entrainer plusieurs impacts et risques négatifs dont l’érosion côtière, les inondations, les submersions maritimes, les changements dans le comportement habituel de la mer et occasionner des pertes en vies humaines et de propriétés ainsi que de dommages sur les infrastructures construites sur le littoral dont les hôtels et les habitats ». 

Plus loin, le Gouvernement dans ses efforts de gestion de la pandémie du Corana Virus a stipulé au point trois de son communiqué du 23 mars 2020 « l’interdiction jusqu'à nouvel ordre de la fréquentation par toute personne de la plage tout le long du littoral ». Ces communiqués ne sont pas rapportés, donc toujours d’actualités!

Perdre si facilement la vie en tant que jeunes au nom de l’incivisme et du non-respect des consignes de son Gouvernement est révoltant et doit nous interpeler, tous!

Le Président de l’institution faitière des organisations de jeune du Golfe encourage ses semblables jeunes et toutes les populations au respect des mesures telles qu’édictées par les autorités compétentes et présente toutes ses condoléances les plus attristées aux familles des jeunes décédés. Puisse le bon Dieu les recevoir dans sa gloire.

Vivement que l’esprit du civisme, du patriotisme et de la citoyenneté prévalent dans tous les faits et gestes des citoyens que nous sommes.   

Lomé, le 1er novembre 2021

Pour la Jeunesse du Golfe,

Le Porte-parole 
Edzodzinam Komi

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message