Une bonne nouvelle pour les taxi-motos

Une bonne nouvelle pour les taxi-motos
Publié le : 22/01/2021 commentaire(s) (0)

Comme d’habitude, le ministre de la sécurité et de la protection civile a encore présenté la situation de la sécurité routière dans le pays, ceci pour le compte du deuxième semestre de l’année 2020. Des efforts de prise de conscience ont été salués chez les poids lourds et véhicules légers. Mais les grands récalcitrants ont été et restent les conducteurs de taxi-moto (privé comme personnel).  

Il ressort des chiffres communiqués que le deuxième semestre de l’année a fait 4503 accidents constatés dont 5780 blessés et 335 morts. Les moyennes mensuelles de ces trois aspects sont respectivement de 751 accidents, 963 blessés et 56 morts.

4738 engins à deux roues ont été recensés dans les 7976 engins impliqués en tout dans ces accidents de la route, dégageant une proportion de 59,40%.  Et dans la plupart des cas, ils commettent des infractions comme excès de vitesse, défaut de maitrise, dépassement défectueux.  

Pour ne pas laisser se poursuivre cette situation regrettable, le Général Damehame YARK a annoncé une bonne nouvelle aux conducteurs de taxi-moto qui pourront en jouir entre mars et avril de cette année.

« On a mis entre parenthèse le projet de permis pour les motocyclistes, ça va revenir. D’ici trois à quatre mois maximums, ça va être un fait. Je veux saluer ceux-là qui n’attendent pas qu’on commence le contrôle avant d’aller au permis », a déclaré le ministre jeudi comme un cadeau.

A la mesure rendant obligatoire ce permis dit de catégorie B, d’autres colis emballés de mesures sécuritaires vont aussi être dévoilés dans les jours à venir.

« Avec la politique de la sécurité routière, il y aura beaucoup tant au niveau de la formation que de la sanction », a précisé le ministre YARK.

Le nombre de véhicules légers impliqués est de 2703 (33,89%) et celui des poids lourds est de 535 (6,71%).

Commentaire(s) (0)

Envoyez un commentaire
noms email message